Cookies

[Introduction]

Cooooooooooooooooooooooooooooooooookiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiies !!!

[/Introduction]

Cookies aux flocons d’avoine et aux pépites de chocolat

cookies flocons avoine.JPG

Pour une quinzaine de cookies :

  • 160 g farine
  • 1 c.à s. de fécule de maïs
  • 1/2 c. à c. de bicarbonate
  • 1/2 c. à c. de levure chimique
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 100 g de flocons d’avoine
  • 75 g de sucre blanc en poudre
  • 75 g de sucre brun
  • 110 g de beurre à température ambiante (donc légèrement ramolli)
  • 1 œuf battu
  • 150 g de pépites de chocolat

Dans un bol, mélangez les ingrédients secs : farine, fécule de maïs, bicarbonate, levure, les sucres et le sel.

Creusez un puits et ajoutez-y l’œuf et le beurre ramolli.
A l’aide d’une grosse cuillère, mélangez bien le tout. la pâte sera un peu dure à touiller au début, c’est normal.
Une fois que le tout est bien amalgamé, ajoutez les pépites de chocolat et mélangez.

Recouvrez la pâte et réfrigérez-la pendant 2 heures minimum.

Ou vous pouvez faire comme moi et réaliser un boudin de pâte que vous enroulez dans du film alimentaire.
Avec cette technique, les cookies seront plus simples à faire par la suite.

boudin.jpg

Au bout des 2 heures, préchauffez votre four à 180°c.

Sortez le boudin du frigo, redonnez-lui une forme bien ronde, puis taillez des rondelles plus ou moins épaisses. Plus la rondelle sera épaisse, plus le cookie sera moelleux. Et plus la rondelle est fine, plus le cookie sera croustillant.
Posez ces rondelles sur des plaques de cuisson. Pensez à bien espacer les cookies car ils vont s’étaler à la cuisson.

Si vous n’avez pas opté pour la méthode du boudin, divisez la pâte en une grosse douzaine de boules (ou moins si vous préférez les gros cookies) que presserez légèrement avant de les déposer sur la plaque de cuisson.

Enfournez-les pour 15 minutes environ.

Faites ensuite refroidir les cookies sur une grille.

Cette recette c’est satisfait ou remboursé !

 

Oups, j’ai fait des boulettes…

#LeSaviezVous Quand les falafels t’appellent, tu te dois de répondre. C’est une loi universelle.

Et comme de par hasard, j’ai sous la main un livre fort utile pour m’aider à accomplir cette tâche : Jérusalem de  Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi.

Falafels

falafels

 

  • 250 g de pois chiches secs
  • 1/2 oignon finement émincé
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 1/2 bouquet de persil, ciselé
  • 1 bouquet de coriandre, ciselée
  • 1/2 càc de piment en poudre
  • 1/2 càc de cumin
  • 1/2 càc de coriandre en poudre
  • 1/2 càc de levure chimique
  • 1 grosse càs bombée de farine
  • 1 càc de sel
  • 5 càs d’eau
  • huile de friture
  • graines de sésame

La veille

Faites tremper vos pois chiches dans un grand volume d’eau froide.

Le jour F (pour falafel) :

Égouttez et faites bien sécher les pois chiches. S’ils contiennent trop d’eau, les boulettes risquent de se déliter à la cuisson.

Mélangez les avec l’oignon, l’ail, le persil et la coriandre.
Mixez le tout. (dans le livre, ils utilisent un hachoir à viande).
Il faut que le tout soit finement haché. Attention, il ne faut pas que cela prenne la consistance d’une purée. On ne fait pas du houmous.
Un simple test consiste à prendre un peu de ce hachis de pois, à former une boulette et voir si le tout se tient.

Incorporez ensuite le cumin, la coriandre en poudre, le piment, la levure, le sel, la farine et l’eau.
Malaxez bien le tout pour obtenir une pâte bien uniforme.

Laissez reposer le mélange 1 heure au frigo.

Préparez une sauteuse pour faire frire les falafels.
Faites chauffer l’huile à environ 180°. Assez chaud donc.

Mouillez-vous les mains et prélevez l’équivalent d’une cuillère à soupe de pâte.
Formez une boulette en serrant bien à l’aide des paumes de vos mains
Vous pouvez ensuite les parsemer de graines de sésame (pour ma part, j’avais oublié de le faire)

Faites frire les boulettes environ 3-4 minutes.
Les falafels doivent être bien dorés, voire un peu brun.

Et voilà, rien de bien compliqué.

D’ailleurs, les falafels ressemblent énormément aux bonbons piment réunionnais. À la place des pois chiches, on met des pois du cap. Et on y ajoute des épices locales du type curcuma et gingembre. Preuve, encore une fois, que la cuisine réunionnais est un métissage de nombreuses cultures.

 

 

Pirouette (muffin) cacahuète

Il était un petit homme
Pirouette, cacahuète
Il était un petit homme
Qui avait une drôle d’envie
Qui avait une drôle d’envie

Une envie de…

Muffins au beurre de cacahuète et au miel

muffin

Pour une douzaine de muffins

  • 240 g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 pincées de sel
  • 6 càs de beurre de cacahuète
  • 4 càs d’huile neutre
  • 6 càs de miel
  • 33 cl de lait

Préchauffez votre four à 200°

Dans un bol, mélangez le beurre de cacahuète et l’huile.
Ajoutez le miel et mélangez. Il faut que ce soit bien homogène.

Dans un autre bol, mélangez la farine et la levure.
Ajoutez-y le mélange cacahuète/miel.
Au tour du lait de faire son entrée. Mélangez délicatement le tout.

A l’aide d’une cuillère à soupe, remplir les moules de pâte au 3/4 environ et faire cuire 18 à 20 minutes. Le dessus doit être légèrement doré.

C’est la première fois que je m’essaie au muffin au beurre de cacahuète et c’est pas mauvais du tout. La cacahuète n’est pas trop présente et se marie bien avec le miel.
Mais je pense que cette recette peut-être améliorée. Déjà, la prochaine fois, j’y ajouterai des pépites de chocolat.

Ma recette est terminée
Pirouette, cacahuète
Ma recette est terminée
Messieurs, mesdames, applaudissez
Messieurs, mesdames, applaudissez

 

C’toi la banane !

Que fait-on lorsqu’on a trop de bananes et que celles-ci sont bien (trop) mûres ?
On peut se lancer dans une fournée de muffins choco/banane ou bien on peut tenter une…

Tarte à la banane et à la noix de coco

BananeCoco

  • 1 pâte sablée
  • 4 bananes
  • Le jus d’un citron
  • 3 œufs
  • 20 cl de lait de coco
  • 100 g de noix de coco en poudre
  • 120 g de sucre en poudre (on peut en mettre un peu moins)
  • 2 sachets de sucre vanillé

Préchauffez le four à 210°.

Beurrez et farinez un moule à tarte.
Mettez-le dans le frigo pendant que vous préparez la suite de la recette.

Dans un saladier, fouettez les œufs avec le sucre en poudre et le sucre vanillé. Le mélange doit blanchir et être mousseux.
Ajoutez ensuite la noix de coco. Sans cesser de mélanger, versez le lait de coco.
(Vous pouvez aussi y verser une larmichette de rhum)

Pelez les bananes, coupez-les en rondelles et arrosez-les du jus de citron.

Sortez le moule du frigo et disposez-y la pâte sablée.
Versez-y la préparation à la noix de coco et placez harmonieusement (ou pas) les rondelles de bananes.

Enfournez environ 35 minutes.

Au moment de servir, saupoudrez légèrement la tarte de noix de coco.

bananecoco1a

 

Chili con carne à ma sauce

 

Chili

 

  • 1,2 kg de viande de bœuf à braiser (paleron, macreuse, gîte, etc.)
  • 2 oignons émincés
  • 1 poivron rouge confit émincé
  • 4 gousses d’ail émincées
  • 2 carrés de chocolat noir
  • 2 càc de cumin en poudre
  • 2 càc de paprika
  • 800 g de tomates concassées en conserve
  • 800 g de haricots rouges en conserve (que vous pouvez bien entendu remplacer par des haricots rouges « frais » que vous aurez au préalable mis à tremper pendant 12 heures environ et fait cuire)
  • Piments (selon votre goût)
  • Huile d’olive
  • Bouquet garni

Faites chauffer l’huile d’olive dans une grande cocotte à feu vif/moyen.
Une fois l’huile chaude, ajoutez les morceaux de bœuf et saisissez-les. Il faut que la viande soit bien dorée sur tous les côtés.
Mettez la viande de côté.

Dans la cocotte débarrassée de la viande, ajoutez les oignons et l’ail.
Faites suer, sans faire brunir, les légumes. Ajoutez ensuite le piment, le cumin et le paprika et faites revenir pendant une minute.

Replacez le bœuf dans la cocotte, ajoutez les tomates concassées, le poivron confit, les carrés de chocolat et le bouquet garni.
Salez, poivrez et couvrez avec de l’eau.
Amenez à ébullition, puis réduisez à feu moyen, et laissez mijoter 3 heures, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que le bœuf soit très tendre. Si tendre que vous pouvez la déchirer à l’aide d’une fourchette.

Ajoutez les haricots rouges.
Retirez le couvercle et faites mijoter à feu moyen  10 minutes environ.
Rectifiez l’assaisonnement si besoin.

Et bon appétit !

Et l’automne sur ses pantoufles brille – Le pain ciabatta

ciabatta final

(La recette ci-dessous provient du fabuleux blog « Le Pétrin »)

Biga

  • 230 g farine T55
  • 18 cl eau
  • 2 g levure fraîche

Pâte

  • 400g farine T55
  • 200ml lait
  • 50ml eau
  • 50ml huile d’olive
  • 6g levure fraîche du boulanger
  • 1,5cc sel

La veille : la préparation de la biga

(Pour info, la biga est un pré-ferment similaire au levain)

Délayez la levure dans l’eau.
Dans un saladier, mettez la farine en puits.
(Si vous comptez réaliser la recette au robot pétrisseur, utilisez le bol du robot. Cela sera plus simple par la suite.)
Ajoutez l’eau et mélangez à l’aide d’une cuillère en bois.
Couvrez avec du film étirable et laissez fermenter à température ambiante entre 10 et 20 heures. Au-delà, il faut réfrigérer la biga.

Le lendemain : la préparation de la pâte

Dans le saladier (ou le bol du robot) contenant la biga, ajoutez le lait, l’huile d’olive et la levure délayée dans l’eau.
Ajoutez la farine et le sel.
Si vous utilisez un robot, pétrissez la pâte 6 minutes environ.
Si vous utilisez vos mimines, bon courage ! Il vous faudra tout d’abord bien mélanger les ingrédients, puis pétrir la pâte en la battant avec vos mains jusqu’à ce qu’elle s’affermisse.
La pâte ne se décolle pas des parois ? C’est normal ! Elle doit être molle et collante. Ne rajoutez surtout pas de farine !

Mettez ensuite la pâte dans un saladier légèrement huilé, couvrez avec du film étirable et laissez lever environ 2 heures (la pâte doit doubler de volume).

Le façonnage et la cuisson des ciabattas

Versez la pâte sur un plan de travail fariné.
Pour plus de facilité, vous pouvez vous huiler les mains pour travailler la pâte.
Avec le plat de la main et vos doigts, étalez la pâte pour lui donner la forme d’un gros rectangle.
Et à l’aide d’un couteau, coupez la pâte en deux dans le sens de la longueur, puis divisez en autant de parts que vous le souhaitez.

ciabatta pâte découpée

Transférez ensuite les rectangles de pâte sur des plaques de cuisson recouvertes de papier cuisson. Allez-y doucement, ce sont de délicates choses.

Vous pouvez, pour leur donner un aspect plus rustique, tapoter énergiquement la pâte avec vos doigts.
Saupoudrez ensuite les rectangles de pâte avec un voile de farine.
Couvrez avec un linge et laissez lever 2 heures environ.

Préchauffez le four à 240° avec à l’intérieur un récipient rempli d’eau pour créer un environnement humide.
Enfournez les ciabattas.
Faites-les cuire 8 minutes à 240°.
Puis abaissez la température à 210° et continuez la cuisson pendant 15-20 minutes jusqu’à ce que les pains prennent une couleur bien dorée.

À la sortie du four, faites refroidir les ciabattas sur une grille.

Maintenant à vous les sandwiches de toutes sortes !

La banane, même en gratin c’est bon (si, si, j’vous jure)

Tranquillou Bilou, en train de flâner au Grand Frais, je tombe sur des bananes plantain en promo. Ni une ni deux, je me jette dessus.
Et là, de retour chez moi, je me tiens devant toutes ces bananes et je me demande : « Que faire avec ? »
Des chips ? Mouais… J’avais envie d’inédit.
Après des heures et des heures de recherches intensives sur les internets, je suis tombé sur une recette qui me tentait bien : le gratin de bananes.

Gratin de bananes plantain

gratin bananes

  • 6-7 bananes plantain (avec une belle peau bien foncée)
  • Fromage râpé
  • 1 L lait
  • 70 g de beurre
  • 70 g de farine
  • Noix de muscade
  • Huile

Commencez par faire frire les bananes.
Épluchez les bananes, coupez-les en tranches dans le sens de la longueur.
Faites chauffer de l’huile dans une poêle. Quand celle-ci est bien chaude, déposez les tranches de bananes et faites-les bien dorer.

tranches banane

 

Une fois dorées sur les 2 côtés, déposez les tranches sur du papier absorbant pour en éliminer un peu la graisse.

Préparez la sauce béchamel
Confectionnez un roux avec le beurre et la farine.
Hors du feu, versez le lait sur le roux.
À l’aide d’un fouet, délayez le roux jusqu’à obtenir un mélange bien homogène.
Remettez sur le feu et mélangez sans cesse jusqu’à épaississement de la sauce.
Salez, poivrez, muscadez.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à monter le gratin.
Dans un plat, alternez les couches de bananes plantain et les couches de béchamel.

gratin

Terminez par une couche de béchamel et parsemez de fromage râpé.

Enfournez dans un four chaud le temps de faire gratiner le gratin (logique)

Ce gratin se marie à merveille avec du poulet grillé.